Association Sorézienne

Anciens morts au Champ d'Honneur

Robert-Philippe BROS

Sorézien de 1911 à 1919.

Actions d'éclat et citations

Citation à l'ordre de la Division le 8 décembre 1943.

"Officier énergique et maître de lui dans les circonstances les plus critiques. S'est distingué depuis le début de la campagne dans ses fonctions d'officier d'Etat-Major. Au cours de la défense de Boulogne, s'est porté spontanément aux points les plus exposés pour y améliorer la défense, ramenant les éléments de toutes armes dispersés et organisant de petites unités dont il a assuré personnellement la mise en place. A fait des reconnaissances périlleuses. A puissamment aidé son Commandant de Division d'Infanterie."

Attribution de la CROIX de GUERRE avec Etoile d'Argent.

Citation à l'ordre du Corps d'armée le 16 juin 1952, par le Général SALAN, Commandant en Chef des Forces Terrestres, Aériennes et Navales en INDOCHINE.

"Officier supérieur de choix, énergique, dynamique, réalisateur. Comme Commandant en second du Secteur autonome de TOURANE, n'a cessé de rendre dans ces fonctions les plus grands services. Chargé dès son arrivée de l'organisation de la défense de TOURANE, a, par des réalisations judicieuses, rapidement mis la périphérie à l'abri des harcèlements nocturnes.
A effectué de nombreuses reconnaissances en Zone d'insécurité. S'est particulièrement distingué le 15.12.1951 à VIEN-MINH (Centre Vietnam) où, commandant un groupe de toutes armes, il a, par une manoeuvre habile et hardie, encerclé une Compagnie régionale rebelle, lui détruisant ou mettant hors de combat le tiers de ses effectifs."

Attribution de la CROIX de GUERRE T.O.E. avec étoile de vermeil.

BROS (Robert,Philippe) Lieutenant-Colonel : 30 ans de service : 10 campagnes. Chevalier du 25 décembre 1943 3 ans de majoration pour campagnes.

Décret du 8 juillet 1952 portant promotion et nomination dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur au grade d'officier.
(Journal Officiel du 10 juillet 1952 P. 6.882)

Médaille Coloniale, agrafe "EXTREME-ORIENT" (Brevet numéro 370.621 du 9.5.1952)

La mort de Robert BROS en août 1952

          Le Lieutenant-Colonel BROS, Commandant en second le 1er REGIMENT ETRANGER DE CAVALERIE, vient de nous être enlevé en quelques heures par une brutale maladie, alors qu'il faisait route vers la France au terme de ses deux années de séjour en Indochine.
          Ayant servi sans répit depuis 1921, en Asie comme en Europe ou en Afrique, il disparaît avant d'avoir accédé aux grades où il eût donné la pleine mesure de sa valeur.
          Cité en 1940 à l'Ordre de la Division pendant la rude campagne de Belgique, de nouveau cité en Centre-Annam, cette année même, à l'Ordre du Corps d'Armée, il était le chef de guerre au coup d'oeil sûr, à la décision prompte et nette, à la volonté ferme et dynamique.
          Par son attitude à saisir l'ensemble d'un problème et à en dégager l'essentiel, comme à répandre autour de lui sa propre ardeur, il joua un rôle de premier plan dans la naissance et le développement de la garnison aéro-terrestre de TOURANE, en y harmonisant les activités des diverses Armes et Services.
          Il avait la passion de son métier, auquel il se consacrait de toute son âme, de toutes ses forces, et dans sa manière de commander le sens de l'humain s'alliait à la stricte et noble idée qu'il se faisait de la discipline militaire.
          Le Lieutenant-Colonel BROS a su, par la droiture et par la vigueur d'une riche personnalité, mériter de son vivant l'estime de ses chefs, l'amitié de ses camarades, le respect et l'attachement de ses subordonnés.
          Mort, il porte témoignage : il demeurera toujours présent parmi nous, comme un authentique exemple des vertus traditionnelles de la Cavalerie et de la Légion.
SP 72.804, le 20 Août 1952
Le Colonel P. ROYER
Commandant le 1er Régiment Etranger de Cavalerie.


Retour aux Morts pour la France