Association Sorézienne

Photos de Gaston BERGASSE (53-61)
et sa carrière

1896, Gaston De Milhé (1896-1902),
grand oncle de Gaston et Gérard Bergasse,
né le 20 mai 1888
et mort à la guerre de 1914-1918.
Sergent d'infanterie.
Figure sur le monument aux morts de la Salle des Illustres.
1896, Sur la photo se trouvent l'Arrière Grand-Mère de Gaston et Gérard, Eva de Milhé,
avec : Gaston de Milhé en tenu de Sorézien
Yvonne de Milhé à droite, sa grand-mère paternelle.
Rose Marie de Milhé au centre, sa grand tante. Elle figure complètement à gauche sur la photo suivante avec une raquette. Elle était au "Couvent des Dames de la Croix", qui était le pendant de l'Ecoles des garçons. Eh oui il y avait des filles à cette époque !
Ce couvent a fermé dans les années 1960.
La mairie a repris les bâtiments et en a fait la belle maison de retraite de Sorèze.
1896, Couvent des Dames de la Croix
1896, Le jeu de Colin-Maillard
1922, Yves Bergasse, père de Gaston et Gérard, et Louis, leur oncle
1924, les mêmes
l'Assemblée Générale Statutaire de l'Association Sorézienne de l'exercice 1955 à Marseille.
« La présence de toutes ces charmantes représentantes du beau sexe s'est révélée être une heureuse innovation. En effet, groupées à une table qui avait été réservée, accueillies par Mme de Croze-Magnan, elles purent échanger durant tout le repas, et jusqu'à l'heure des toasts, des propos dans lesquels nous ne sommes pas sûrs que l'Ecole ait eu une place absolument prépondérante. Bien entendu, le sens de la courtoisie sorézienne élevait une barrière que l'enthousiasme des propos des jeunes et des moins jeunes s'est bien gardé de franchir »
Les Jaunes en 1955-1956
La semaine internationale du car à Nice en mai 1957, c'était l'occasion de sortir pour la chorale et la fanfare.
Pélerinage du Rosaire à Lourdes en 1957.
Il y avait : Gérard Cosentino, Philippe Vimard, Louis Durbet, Alain ou Pierre De Lignac, Jean Martin-Portes, Gérard Nin, Philippe Castelain, Bernard Dalmon, René-Louis De Lafage, Henri Desclaux, Jean Laurent, Jacques Noëll, Paul Bènes (le cousin germain des Bergasse, dont la mère est la sœur de leur père) et Gaston Bergasse, le seul avec un verre à la main !
1958, distribution des prix :
remise du certificat d'excellence de la classe de 3ème à Gaston dans la salle des bustes par Pierre Barraillé, ancien Porte-Drapeau 1940-1941, puis Sergent-Major 1941-1942.
Il était président à ce moment-là de l'Association Sorézienne.
Au fond le père Montserret.
Deux de mes activités méconnues. Joueur de trombone dans la fanfare 59-60.
Mars 1960, fête des Rouges. Gaston acteur dans une pièce. Le texte de la pièce. On peut voir également sur la photo prise dans la cour des rouges, Dominique Mugnier déguisé en femme, Vincent Malle, le frère de Louis le cinéaste, et Jean-Pierre Calzaroni.
Gaston prix (hors concours) d'équitation 1960
Sainte Cécile 1960,
Dominique Mugnier, Gaston Bergasse, Jean Laurent, Louis Roy
Sainte Cécile 1960 (20 novembre),
Gaston reçoit le drapeau des mains de son père et du père Montserret
Gaston Bergasse avec son frère Gérard (photo rare)
Sainte Cécile 1960,
Dominique Mugnier, sergent d'honneur,
Jean Laurent, sergent-major,
le père Montserret,
Gaston Bergasse, porte-drapeau,
Louis Roy, maître des cérémonies
Bergasse, Philippe Languillon, Michel Galibert, et François Ménard
au fond à gauche du drapeau Didier Campardou et, derrière Bergasse, Jacques Rougé
Sainte Cécile 1960
Prise d'armes dans la carrière
Sainte Cécile 1960
le drapeau (il faisait un très très véhément vent d'autan)
Gabriel D'Arboussier remet le drapeau à Bergasse, sous l'oeil de Jacques Robin, président de l'Association Sorézienne
Repas des anciens à la Sainte Cécile 1960, dans le réfectoire des pères :
Louis Bergasse avec ses lunettes, à côté du père Dastarac,
René Pagès, l'oncle de Bruno et d'Henri, et Jacques Robin,
en face, Gaston,
Yves Bergasse, son père, 3eme sur sa droite, frisé,
Et Gaston, bien sûr, de profil au premier plan
Notre Etat Major a géré les festivités du « Centenaire de la mort du Père Lacordaire », dont j'ai retrouvé la description de la fête de la St Cécile, le 21 novembre 1960. Certaines des photos s'expliquent :
-L'état Major a été nommé auparavant, peut être la veille. Mon père me remet le drapeau le 20 novembre ..
-L'attente dans la cour d'honneur est pour la réception de toutes les personnalités décrites dans le fascicule ci-joint, en page 1 et 2
-Le lever aux couleurs entre Louis XVI et l'obélisque
-Un discours dans la salle des bustes « Pourquoi Lacordaire est-il venu à Sorèze »
-La messe
-Un repas (lecture d'une lettre de Son Excellence H.OUEDRAOCO, Ministre de Haute-Volta et Maire de Ouagadougou ! Avez-vous la réponse pourquoi lui ?), plusieurs orateurs anciens élèves, puis le préfet pour clôturer la journée !
Pentecôte 1961
Le programme
Pentecôte 1961
Pentecôte 1961
Pentecôte 1961
Le menu du banquet
Pentecôte 1961
Repas des anciens, Henri Pagès, Bernard Delaude (avec des lunettes noires), Pierre-Jean Seignez.
X, Laurent, Michel Galibert, puis Roy et Bergasse
Pentecôte 1961,
tous les membres de l'état-major sont des cavaliers.
On reconnait Jean-François Bellon dans la 2ème rangée et Jacques Schneider sur la 3ème
Louis Roy, Jean Laurent, Alain Meunier, Maître René Roques, et Gaston Bergasse derrière Roy
La tribune d'honnneur.
Dominique Mugnier, le sergent d'honneur, est complètement à gauche;
On aperçoit Luis Roy, le maître des cérémonies, et Jean Laurent, le sergent-major, au-dessous de lui.
Une personnalité africaine présidait ces fêtes, son excellence Alphonse BONI, Ministre de la Justice de Côte d'Ivoire, qui eut deux petit-fils à l'Ecole.
Parmi les parents, Léopold Delaude (25-35) et sa femme, parents de Bernard (53-62) et André (55-63), parlant avec Mme Meunier, mère d'Alain Meunier (54-62). Sur leur droite Monsieur (debout) et Mme Fabre (assise devant), parents de Maurice (55-63) et Alain (59-64).
Bergasse sur Vie dure
Pentecôte 1961. Concours hippique de Pentecôte. Gaston Bergasse sur « Vie Dure ». C'est un cheval que j'aimais particulièrement car il faisait des sauts de mouton, comme dans un rodéo. Il en a vidé plusieurs, mais j'adorais ses caprices et avais appris à les maîtriser, dit-il.
Le Panier fleuri
c'est un des privilèges du grand prix d'équitation. Il s'agit d'attraper un bouquet de fleurs accroché à une potence pour l'offrir à une demoiselle de son choixà
Un acte de chevalerie ! La demoiselle, dont je tairai le nom, a l'air d'apprécier ! Il y avait aussi beaucoup de curieux qui cherchaient à voir l'heureuse élue et beaucoup de demoiselles déçues à
L'entraînement au Panier fleuri. Il me semble que c'était sur Ketty.
La conférence sur le Père Lacordaire par Gabriel D'Arboussier.

Partie de cartes dans la cour des Rouges en 1959

Photos de Jean-Louis Martrille

Le Père Dastarac au mariage de Gaston

"Quand on sait le nombre de Soréziens qu'il a mariés,
cela devrait rappeler de bons souvenirs à beaucoup d'entre vous."

Dastarac nous a quittés en mai 1996,
c'était le premier article du site de l'Association que Bergasse
avait créé en 1996 à cette occasion

Photos de 1958 à 1960

Photos de 1961 à 1964

Menu des photos

Retour au menu