Association Sorézienne

 Le repas des anciens de l'Ouest à Nantes 29/6/2002 

Nous y étions 11.
Pierre-Arnaud Lebonnois et Micheline, Marc Pommiès, Philippe Van Poulle et Anne-Marie, Duong Minh Duc, Henri Cruchet et Madame, Jean-Luc Dupontgand, Serge DECOURT.

Jules Verne, Anne de Bretagne, Lacordaire et Prévert pour une Saint Pierre réussie à Nantes.

Oui, à l'appel du 29 juin, toutes et tous répondirent présent.
Mieux que celui du 18 juin de ce même mois quelques années auparavant.
C'est vrai que toutes les chances étaient du côté des Soréziens réunis et présents : amitié, franchise, complicité et spiritualité.
Oui, oui ..
C'est ainsi que la duchesse Anne de Bretagne invita son "duc" (le Minh Duc, le nôtre) à sa table ainsi que Lacordaire, Jules Verne et Prévert.
Un Prévert qui nous livra avec tendresse ce dernier inventaire : " une jolie Rolls, une belle abbaye, un château des ducs, une garçonnière, quelques langoustines, un Louis Capet non décapité, une crêperie non révolutionnaire, quatre grâces belles à croquer."
"Un tour du monde, des départs et des destinations, quelques kilomètres, un Vietnam, une Singapour, via San Francisco" renchérit Jules Verne.
Et, alors que le gibier passait et repassait, une voix s'éleva, celle de Lacordaire : "Enfants, devenus adultes par moi, que faites-vous ? Que faites-vous de Dieu ?"
Silence.
Il est vrai que la question interpelait.
"Toutes et tous, nous faisons et ferons usage de l'usure sans user de l'usage ..., l'usage de créer."
Impatients du dessert longtemps promis, toutes et tous repartirent avec une empreinte de la confrérie de Saint Pierre. Vous savez ? La petite empreinte de la clef du grand scadenas.
Un renard poursuivant un sanglier passa et repassa. Bref, le dîner du 29 juin à Nantes fut un réel succès dans la mesure où il en appelle d'autres sur le thème du "devenir-passé conjugué toutefois à l'avenir-présent".
Pierre-Arnaud Lebonnois.

Le 29 juin, et donc la suite dans la nuit du 30 juin 2000 à Nantes, au San Francisco, puis au Pub Univers
Anne-Marie, Anne-Marie et Micheline
Jean-Luc Dupontgand, Philippe Van Poulle, les 3 grâces et Marc Pommiès
Lebonnois, Decourt
Pommiès, Decourt, Lebonnois, Van Poulle et Pompon
Pommiès, Decourt, Cruchet
4 grâces au San Francisco (même lieu qu'en février 2000). Van Poulle, Mme Henri Cruchet de Nartigue, soeur des Peigné, et le crâne du Père Pompon
Micheline, Marc Pommiès, Decourt
Dupontgand nous raconte des histoires de chasse
Henry Cruchet de Nartigue contemple "Le Sorézien du XIXème"
Les 3 grâces et Marc Pommiès
Pompon, Duc et Van Poulle
Ensemble
Lebonnois, Pompon et 2 des 3 grâces au Pub Univers (le gibier passa et repassa).
A droite, tonsure du Père Van Poulle, fin de soirée, 2h30.

Anne-Marie, pour le timing de mise en ligne des photos, ça te convient, entre 5 heures du mat et 17 heures comme délai ? Plus une finale de coupe du monde, et 110 photos à gérer pour une autre occasion ?
Retour aux photos récentes