Association Sorézienne

Pentecôte 2003 : Samedi 7 et dimanche 8 juin

Pentecôte 2003 à Sorèze, Valeurs et Vertu Soréziennes à l'honneur.

Dès le samedi soir, nous étions plus nombreux que d'habitude à participer aux rituelles agapes de retrouvailles chez nos amis Michel et Ghislaine à la Brasserie Saint Martin.
Outre l'équipe des 25 incontournables et entêtés fidèles à ce rendez-vous annuel et jazzy, CROUZAT, entouré par 4 de ses copains de promo (ESPANA-AMOROS, CHARUEL, les 2 MOLINIER, MICHAUD, BETEILLE, ...) - invités par son épouse pour son anniversaire - a ainsi rejoint avec sa garde personnelle le peloton des joyeux drilles.
Après un léger repos réparateur et la traditionnelle messe catholique, notre messe Sorézienne annuelle débuta dans le réfectoire des Bleus (Le restaurant actuel "Les Collets Rouges" par un double « ouvrez le banc » à deux clairons. Depuis combien de temps ces sons-là n'avaient-ils pas ricoché entre ces quatre murs ? C'était beau à voir et bon à écouter !
Après le traditionnel « mot du président », la parole fut donnée à Jean-Pierre MONTANIE, qui évoqua la vie du premier marquis de Gléon, et n'omit pas de parler de son domaine viticole Le Château de Gléon (Rapides anecdotes, humoristiques bien que tragiques, sur leurs aïeux).
Puis vint le moment de procéder à la remise des diplômes de Soréziens d'Honneur conçus par notre camarade Pierre-Arnaud LEBONNOIS et remis aux intéressés par lui-même - habillé en Sergent Major, épée comprise - et par Jean-Luc DUPONGAND dit « Pompon » - habillé, lui, en Sorézien de l'An II, avec un fusil de 1777.
Le tout avait fière allure et ne manqua pas d'en émouvoir plus d'un dans la salle, à commencer par les deux invités de marque directement concernés : Marguerite-Andrée BARANDE de GINESTE que beaucoup d'entre nous appellent affectueusement Madède et Yves BLAQUIERES. La première fut élevée au rang de « Sorézien d'Honneur » pour avoir reçu, pendant plus de 10 ans, chaque week-end et vacances scolaires des centaines de Soréziens dans son château de Garrevaques; le second parce qu'il est notre mémoire vive en sauvant du déluge des quantités d'archives soréziennes, devenant ainsi - et mieux que personne - notre archiviste de coeur.
Vous avez été nombreux à réclamer à Pierre-Arnaud une copie de son allocution. La voici.

« Chers amis de l'Ecole de Sorèze et des Soréziens,
Mes biens chers camarades.

Vous savez, lorsque j'ai revêtu ce matin cet uniforme, notre uniforme, j'ai ressenti la même émotion qu'il y a à quelques années. Cette même émotion que vous êtes nombreux ici à connaître.
Cette émotion là est due au fait qu'en mettant une tenue comme celle-ci, l'homme seul devient tout à coup des milliers.
En l'occurrence, des milliers de Soréziens depuis que notre Ecole - fondée en l'an 757 - est devenue ainsi la plus ancienne école d'Europe.
Et des milliers de Cadets de la Montagne Noire depuis que, sous l'Ancien Régime, Sorèze est devenue Ecole Royale Militaire, comme le symbolise devant vous cette tenue d'époque de fantassin de notre camarade Jean-Luc DUPONGAND.
Entre ces deux uniformes, 250 ans se sont écoulés, 10 générations de Soréziens ! Toutefois l'étoffe en est la même. Son tissage est fait des plus glorieuses pages de l'histoire de France associées à des traditions immuables et à des valeurs indéfectibles.
Ces valeurs sont la devise de Sorèze et elles figurent sur nos armes : « Scientiis, Religioni, Artibus, Armis ».
En arrivant dans ces murs, le Père Henri-Dominique LACORDAIRE, sur ce terreau éducatif de notre devise a fait éclore la Vertu Sorézienne qui repose sur trois qualités essentielles : l'humilité face à Dieu, l'intelligence qui réclame que l'on soit plus exigeant avec soi-même qu'avec autrui et le dévouement vis-à-vis des autres. De tous les autres.
Souvenez-vous :
« Messieurs, nous sommes à une époque où la noblesse c'est le travail. Vous avez des erreurs à vaincre et le monde à gouverner par l'ascendant de l'intelligence et du dévouement. »

Ces valeurs et cette Vertu Sorézienne, nous les célébrons chaque année lors de ce dimanche de Pentecôte. Aussi, est-ce en leur nom et aux noms de tous les Soréziens que nous élevons au rang de Soréziens d'Honneur deux personnalités grandes, belles et généreuses de ce pays ; j'ai nommé Marguerite-Andrée BARANDE de GINESTE et Yves BLAQUIERES. Merci. »


La chronologie des fêtes

251 photos !!!

Les photos de Jean-Michel Languillon | Les photos de Jean-Michel Gorsse | Les photos de Duong Minh Duc | Les photos de Serge Decourt | Les photos de Frédéric Feldmann


Retour aux photos récentes