Association Sorézienne

Polytechniciens

Etude sur les Soréziens reçus à Polytechnique, de la création de l'Ecole Polytechnique sous le nom d'Ecole centrale de travaux publics en 1794 jusqu'à 1905.

Extrait des livres de René et Pierre RAMOND "A la recherche d'Elisa : les saint-simoniens de Sorèze" et "Elisa, une saint-simonienne au siècle des Ferlus"

SOREZIENS-POLYTECHNICIENS
liste établie d'après : "Les soréziens du siècle" 1800-1900 Editions Privat Toulouse
NOMS
SOREZE
X

entrée

sortie

entrée

MESCUR de LASPLANES François-Dominique179217941794Professeur à l'école de Sorèze
DE FINOT Louis-Jacques-Auguste178917981798
DESAILLY Armand-Alamon179217981798
FOULQUIER Jean Baptiste Thérèse179217981798Chef d'escadron d'artillerie
GLEIZES Joseph Marie Anne179117981798Colonel
GRENOILLEAU Jean Pierre179217981798
GUIRAUD Raymond Marc Antoine179317981798Lieutenant-colonel du Génie
PAULIN Jules Antoine179117951798Général de brigade, baron d'empire
BERNARD (de) Joseph-Denis-Anselme179618031803Directeur école de Sorèze 1825-1840
DESTREM Jean-Antoine180018021803
GUERIN Honoré179918041804
LAMORINIERE Louis François Jean179618021804
PAULIN Jean-Charles-Gustave179317951804Colonel
LARROQUE Pierre-Alexandre180118041804
DESTREM Maurice-Hugues180018041805Général en chef du génie en Russie
GUINGRET Pierre François180218031805(entré n° 4). Colonel
DE SOUILHAGON179718041805
BARTHES Frédéric Félix180018051806
VALLIER Sébastien180218041806
VIGIER Guillaume Henri Charles179618051806
VIOLLET Jean Hilaire180218051806Ingénieur général des Ponts et Chaussées
DUFOUR Félix180318071807
PERRIN Pierre Auguste180118041807
PEY Jean-Baptiste180018051809
FOURMOND Joseph François180218031810
LABARBE Jean Marcellin180518101810
TERSON Guillaume-Isidore-Auguste180318061810
PAULIN Charles-Antoine179217931811Colonel du Génie
SARRIEU (de) Richard Henri Charles180018041811
SERS (de) Alexandre-Victor180918111811Chef d'escadron
BOISGIRAUD (de) Jean-Pierre Thomas180518121812Doyen de la faculté des sciences de Toulouse
CHARDONNEAU Joseph Fortuné180618091812Major de l'X
GINESTE Jean Félix Philippe180518121813
GUIBERT Marie Pierre Adolphe180418121813Inspecteur de l'Université-examinateur de la marine royale
JOUSSERANT Antoine Arthur180518131813
PEYRE Jean Marie Marcellin180718121813Professeur puis examinateur à Saint-Cyr
SEVERAC (de) Alexandre180718121816Capitaine d'artillerie et conseiller général
TONNAC-VILLENEUVE (de) Hippolyte Joseph181218151816Capitaine et député
COMBES François181318151817
DEMOUX Léopold181418171817
CLAUSADE de MAZIEUX (de) Pierre Charles181218141818Agriculteur, maire, conseiller général
DENILLE Jacques Joseph Théodore181418181818Major de l'X
DE LATEULADE Félix181118141818
RIVES Marie-Prosper181118181818
MONTET Félix181318181819Inspecteur général des Ponts et Chaussées
MARLIAVE (de) Charles-Joseph181618201820Lieutenant de vaisseau
VIDAILLAN Charles181518171820
VIE Augustin Alexandre181518201820
VENE Etienne Louis Edouard181418211824Ingénieur des mines, Inspecteur général
VENE Paul-Auguste181818211822Ingénieur des mines, Inspecteur
CAMME Jean-Bernard-Adolphe181618211822
BOUSCARENS Henri Gustave Jules181618221823Général de brigade de spahis
REGY Philippe181618231823
VILLEMOR Albert181718231823
GRAS Eugène181818231824
LABARTHE Alexandre181718241824
BORREL David-Gabriel-Félix181818251825Major de l'X,
ingénieur des Ponts et Chaussées
ESQUIROL Firmin-Edmond181818251825
BOUE Jean-Pierre182018231825Colonel d'artillerie
CAPELLA (de) Etienne-Jacques-Charles181918261826Ingénieur des Ponts et Chaussées
DON de CEPIAN Pierre Jules Ernest182018261826Ingénieur des Ponts et Chaussées
GRAND Emile181918261826Entré à l'X à 16 ans. Capitaine du génie
GRULET Paul Eugène Louis182118261826
CANEBIER Tertius-Honoré-Côme181718241827Lieutenant-Colonel d'artillerie
LACROIX Frédéric182118271827Directeur général des Affaires civiles en Algérie
CASSANAC Jean Gustave 182018281828Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées
FABRE Victor181918271828Ingénieur des chemins de fer PLM
GRULET Lucien182218281828
VERNHET de LAUMIERE Clément182118261828Général de brigade
MEINADIER Pierre Jacques Ernest182218281829Colonel d'artillerie, sénateur
POYEN Louis182118291829
WIDMER Gilles Jules182218281829Banquier, vice-consul de France à Ibiza
AURIOL Maurice182518301830
BELLEGARDE Louis Léo182318291830Ingénieur des Ponts et Chaussées
GROS Michel François Régis182118291830Lieutenant-Colonel
ALBY Henri Louis Edouard182318311831Ingénieur des Ponts et Chaussées
BENTZMANN (de) Jean-Marie182318301831Général de division
CAMAYOU Paul Auguste Pierre182418301831
CAMAYOU Léon182618301831Homme de lettre
DAUDIES François-Achille-Paul182118291831
MESSIER Frédéric Jean Louis182018301831
GABRIAC (de) Victor-Amédée182518311832Ingénieur des Ponts et Chaussées
LUCET Nicolas Jules Michel182518311832Gouverneur de Belle Isle en Mer
MARTIN Jules Jean Marie182818311832Colonel d'artillerie de marine
MAZARS de MAZARIN Charles Théodore182418291832
PINEL Louis Victor182618311832Chef d'escadron d'artillerie
SOL Hippolyte Jean Jacques182618311832Ingénieur des constructions navales
BRUN Pierre Jean Edouard183018341834
CHAMBRELENT François Jules Hilaire182818341834Ingénieur des Ponts et Chaussées,
entré à l'X à 17 ans
CROISETTE des NOYERS Louis Philippe183018331834Ingénieur général des Ponts et Chaussées
JAUZION Joseph Félix Théodore182818331834
LIEUSSOU Jean Pierre Hippolyte Aristide183018331834Ingénieur hydrographe
DENUC Jean Baptiste182618321835Capitaine de frégate
MEINADIER Jean Auguste182918341835Sous-préfet
LAVONDES Isidore182618281836Ingénieur de la marine
LUCET Louis Clément183218351836Colonel d'artillerie
MARTURE François Antonin183118351836Ingénieur des Ponts et Chaussées
GARY Emile Eugène183218361837
ROBERT (de) Jean Félix183318371838Ingénieur maritime
Sous-directeur des constructions navales
GUENIN John Pierre Auguste183218361839Officier de marine
CARBONEL (de) Léopold-Victor183018371840Capitaine du Génie, receveur du Trésor
DELBALAT Jean Baptiste183318391840Ingénieur hydrographe
LAGARDERE Georges Robert Gabriel183618401840
REY Henri Léonce183218381840Colonel d'artillerie
TRILHE Ferdinand Antoine Paul183318381840
MOFFRE Grégoire dit Firmin183818401842Ingénieur des Ponts et Chaussées, directeur des canaux du Midi
AUDOY Léon Victor183818451850Colonel d'artillerie, directeur de l'arsenal de Toulouse
BONNAL Félix-Jean-Marie184518491854Colonel du Génie
ADHEMAR DE CRANSAC (d') Marie-Henry184918501858Capitaine d'artillerie
CHORON Lucien Louis Denis François185518601860Ingénieur des Ponts et Chaussées
VIOLET Victor François Alphonse185918661867Directeur de Caisse d'épargne
HEBRAILH Alphonse 185618661868
DEMOTES-MAINARD Jean Etienne Léon186618711871Ingénieur des mines. Ingénieur d'exploitation des Chemins de fer du Midi
BALDY Marie-Joachim-Gabriel187018721872Ingénieur des Ponts et Chaussées
BALDY Joseph187018721872Lieutenant d'artillerie
BERGE Paul-Jean-Baptiste-Marie186518721872Colonel d'artillerie
COMANDRE Eugène David186918701881Capitaine du Génie. Professeur à l'école d'application de Fontainebleau
BASSAL Louis Laurent188218911894Ingénieur des mines. Directeur aux forges du Creusot.
GABOLDE Jules Jean189218941896Général d'artillerie, commandant la 11ème région
RODIE Jean189018961898Commandant d'infanterie de marine. Evêque d'Ajaccio puis d'Agen
ESPAGNAC Jean-Justin188418891900
FRECHOU Emile Marcel Eugène188718981902
VILA Emmanuel189619001905
Total : 123


Graphe des entrées de Soréziens à Polytechnique de 1794 à 1904


Ce document a également bénéficié de l'aide du Sorézien-Sorézois Bernard RECH de LAVAL, s'appuyant sur l'ouvrage :

"Les Soréziens du siècle - 1800-1900" Editeur PRIVAT 1902."

Remarques sur Les Soréziens-Polytechniciens de la fin du 18ème et du 19ème siècle

Le premier Sorézien entré à l'Ecole Polytechnique (dont la première appellation était Ecole Centrale des Travaux Publics), fut reçu le 21 décembre 1794. Il se nommait François-Dominique MESCUR de LASPLANES. Né à Toulouse d'un père conseiller au Parlement de cette ville, il fit ses études à Sorèze de 1792 à 1794. Il arriva donc à Paris de l'ex Ecole Royale Militaire de Sorèze au début de 1795. Suspecté de tiédeur républicaine, il sortit en 1797 avec le numéro 27. Mais, censuré par le Ministre, il dut écrire une lettre humiliante au Conseil de l'Ecole Polytechnique pour l'assurer de son civisme et de son loyalisme républicain. Il dut redoubler la dernière année. Il sortit en 1798 avec le numéro 6 et il était demeuré ainsi 4 ans à l'Ecole Polytechnique.

Nous n'avons pas trouvé de Soréziens avant l'année 1798. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y en ait pas eu. En effet, dans cette période trouble, les élèves de Sorèze étaient le plus souvent nobles avec des noms à tiroirs ; et, pour entrer à Polytechnique il valait mieux, en ce temps là, ne pas montrer tous ses quartiers de noblesse.

Peut-être, à l'exemple de MESCUR, certains prirent-ils pour entrer dans cette Ecole, un nom et un prénom choisis prosaïquement dans leurs noms à rallonge que nous n'avons pas su identifier ? La question reste posée.

Donc en 1798, 6 Soréziens entrent à l'Ecole Polytechnique : DESAILLY, FOULQUIER, GLEIZES, GRENOILLEAU, GUIRAUD, DE FINOT et Jules PAULIN.

On peut penser que ce succès manifeste est dû pour une grande part à la qualité du corps professoral de l'Ecole de Sorèze. Mais c'est justement à cette époque que s'ouvrit l'Ecole Centrale d'Albi qui fit un pont d'or aux meilleurs professeurs de l'Ecole de Sorèze. Certains se laissèrent tenter. Ainsi l'Ecole perdit, avec d'autres, l'excellent professeur PAULIN, Sorézois et père de Jules, Charles et Jean PAULIN qui entreront tous les trois à l'Ecole Polytechnique.

C'est sans doute pour cela qu'il faut attendre 1803 pour que commence une arrivée régulière de Soréziens à Polytechnique.

L'apogée de ce flux a lieu en 1832 où encore 6 collégiens sont reçus : GABRIAC, LUCET, MARTIN, MAZARIN, PINEL et SOL, alors que depuis 1824 le Directeur de l'Ecole de Sorèze était Joseph-Anselme de BERNARD, Sorézien-Polytechnicien et gendre de Raymond-Dominique FERLUS.

Curieusement, on peut constater que malgré un nombre de collégiens bien moins important à Sorèze depuis cette scandaleuse bourrasque royaliste de 1824 qu'avait été l'intervention de l'Etat dans les affaires de l'Ecole, l'entrée chaque année de Soréziens à l'Ecole Polytechnique s'était maintenue sinon améliorée.

Ce flux se tarira sensiblement après 1840, date qu'on peut considérer, avec la mort du propriétaire de l'Ecole de Sorèze, Raymond-Dominique FERLUS et la vente de cette Ecole par ses héritiers, comme la fin de l'ère glorieuse des FERLUS.

Dans cette période de 1794 à 1840, nous avons dénombré une centaine de Soréziens-Polytechniciens dont plus d'une vingtaine, reçus à la sortie de l'X dans la "botte", comme ils disent, et qui purent entrer directement dans une Ecole complémentaire d'ingénieur.


Retour au menu