Association Sorézienne

Dastarac nous a quitté en 1996

Par Gaston Bergasse (1953 /61)

En ce mois de Mai 1996, le père Bernard DASTARAC a été rappelé à Dieu. Dastoche, comme nous aimions l'appeler, s'est éteint au milieu de sa famille et repose maintenant en paix.

Lui qui, pendant de nombreuses années, a forgé l'âme d'un bon nombre de Soréziens, nous a laissé un dernier et émouvant message, par le texte de Charles PEGUY, qu'il avait lui-même choisi pour ses funérailles :

La mort n'est rien.

Je suis seulement passé dans la pièce d'à côté.

Je suis moi, vous êtes vous.

Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours.

Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné.

Parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.

N'employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel ou triste.

Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.

Que mon nom, à la maison, soit prononcé comme il l'a toujours été,

sans emphase d'aucune sorte , sans une trace d'ombre.

La vie signifie tout ce quelle a toujours signifié.

Elle est tout ce quelle a toujours été.

Le fil n'est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de votre pensée simplement

parce que je suis hors de votre vie ?

Je vous attend.

Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.

Vous voyez, tout est bien.

Dastoche, nous continuerons de t'appeler Dastoche, nous continuerons à rire de ce qui nous faisait rire ensemble, nous penserons à toi et nous prierons pour toi.

Dastoche, continue d'aider tous ceux que tu as marié, tous ceux dont tu as baptisé les enfants, tous ceux que tu as toujours aidé et ceux qui te le demanderont encore, comme tu l'as toujours fait.

Tu vois, le fil n'est pas coupé, la mort t'a simplement rapproché encore un peu plus de nous.


Retour à la page PLUS
Retour au compte rendu de la Pentecôte 96
Retour au menu