Association Sorézienne

Après une tentative de revêtir les anciens uniformes

De gauche à droite :
François TURCAS (61-66)
François MORNAND (62-67)
Jean-François PAUL (60-65)

Si seul Mornand a réussi sans mal à revêtir son uniforme, les deux autres ont lamentablement échoué, chacun pour les raisons suivantes :

Paul s'est confondu misérablement en excuses d'avoir oublié l'unif à la maison, prétextant avoir perdu la clef de la malle, excuses qui n'ont trompé aucun de ces joyeux drilles.
Quant au Turlo, la raison de son échec remonte à presque 40 ans : il avait déjà du mal à rentrer dedans du temps de sa scolarité, les uniformes n'ayant pas été prévus par le couturier au format XXXXXXL. Il est à noter que le tissu était à l'époque assez mal réparti entre les maigres et les gros, les premiers bénéficiant souvent de beaucoup trop de surface vestimentaire, les derniers étant lésés. D'ailleurs, le Turlo, ceinture noire de judo à Sorèze, ne la portait que très rarement en combat par manque de longueur. Depuis, les bonnes bouffes et le Champagne à l'heure du petit déjeuner (décalages horaires obligent) ont fait le reste.

Une autre photo, quelques minutes après


Retour aux photos sans classement