Association Sorézienne


Service Internet de l'Association Sorézienne
Ce site n'est plus l'organe officiel de l'Association Sorézienne depuis que le nouveau SOREZE.COM est en place, c'est à dire le 11.2.2014.

L' Association Sorézienne a été fondée en 1882, mais existait sous forme d'Amicale depuis 1845.
Elle regroupe TOUS les anciens élèves de l'Ecole de Sorèze, Tarn, France.
Ce site a pour utilité d'offrir aux anciens élèves de Sorèze des informations qu'ils n'auraient pu avoir en temps réel par d'autres moyens.


Ce site est
une boite aux lettres centrale : sdecourt@soreze.com, un journal, des annuaires d'anciens depuis le 17ème siècle,
des informations sur l'Association et l'Ecole, l'histoire, un contact avec le bureau de l' Association, etc ...
 Cliquez ici pour accéder aux services 


La définition de l'esprit de Sorèze
(par Guillaume Tardy de Montravel)
Je n'ai pas trouvé chez mes collègues cet attachement à leur Alma Mater. Je crois que nous, soréziens, avons eu le privilège d'être les récipiendaires, de la part de nos maîtres, d'une subtile combinaison, d'un parfum, pourrait-on dire, d'intelligence, de savoir, d'amour et d'une assise chrétienne dont les 3 vertus théologales ressurgissent aux moments de doute, de peur mais aussi de joie et de liesse. Cette potion magique, gallicisme oblige, a façonné nos âmes, pétri nos esprits: voici ce réseau invisible qui nous réunit et auxquel sont également attachés nos camarades silencieux.


Ce service existe depuis le 6/12/96,
il est grassement sponsorisé depuis le 1er juillet 1997 par le trésorier de l'Association, Jean-Michel Languillon,
puis par ses successeurs jusqu'à l'apparition du nouveau site soreze.com en février 2014 et donc par vos cotisations.
Depuis février 2014, il continue à vivre sans financement et est alimenté par les nouvelles des anciens et la bonne volonté de kivousavé...

Dernière mise à jour : 18 mai 2017



Un soir d'hiver de 1882, neuf de nos anciens camarades se réunissaient en un studieux entresol dont les fenêtres s'ouvraient sur la paisible rue des Tourneurs, à Toulouse, dans les locaux de la librairie Privat, et rédigeaient un message de bonne camaraderie, destiné à émouvoir tous ceux qui, comme nous, ont rêvé, travaillé, vécu, ne fût-ce qu'en passant, à l'ombre du clocher sorézien. Le manifeste était signé par Joseph Azam, Saint Cyr Breilh, Delpech-Cantaloup, A. Noël, De Laplagnolle, Bertrand Doat, Josy Fabre, Paul Privat. Peu de jours après, 181 soréziens avaient paraphé de leur volonté d'adhésion la liste ouverte chez Privat. Le 16 mars 1882, l'Association Sorézienne tenait sa première assemblée, rue Antoine du T et, sous la présidence du comte de Milhau, les statuts librement discutés, analysés, fixés dans leur rédaction définitive, étaient votés par acclamation.
L' Association Sorézienne était lancée sous sa forme actuelle, bien qu'elle existât sous forme d'amicale depuis 1845.